Observatoire des métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’évènement
Présentation du métier
Contexte de travail
Conditions de travail
Compétences et niveaux attendus
Certifications
Proximité(s)/évolution(s) envisageables
Tendances nationales sur le métier
Pour en savoir plus

ECONOMISTE DE LA CONSTRUCTION

Famille : Etude et conception de projet
Autres appellations en français
  • Métreur-vérificateur
  • Contrôleur des coûts
  • Ingénieur d'études de prix
  • Responsable des études de prix
  • Estimateur
  • Chargé d'étude économique ou financière
  • Chargé d'étude bâtiment
  • Coutenueur
Autres appellations en anglais
  • Construction Economist
  • Quantity surveyor
  • Ingénieur Cost Control
  • Cost controller
  • Cost manager

Présentation du métier

L'Economiste de la construction estime l'ensemble des coûts d'un ouvrage ou d'un projet. Il établit et optimise le budget et contrôle l'avancement économique du projet.
Analyser le projet et estimer son coût global, auprès de la maîtrise d'ouvrage :
L'Economiste de la construction comprend les besoins et attentes de la maîtrise d'ouvrage et étudie la faisabilité économique du projet. Il établit l'enveloppe budgétaire et le planning prévisionnel ainsi que le phasage de financement, par l'évaluation des différents scénarios et la participation à l'élaboration du programme. Pour cela, il propose des solutions économiques et techniques qui répondent aux objectifs du projet, aux performances attendues et au cycle de vie de l'ouvrage. Enfin, il conseille et assiste la maîtrise d'ouvrage dans sa prise de décision.

Estimer les coûts prévisionnels et suivre l'évolution des coûts au cours du chantier/projet au sein de la maîtrise d'oeuvre :
Il conduit les études de prix et chiffre les variantes avec l'objectif d'optimisation de l'offre afin de s'assurer de la compatibilité financière du projet avec l’enveloppe budgétaire prévisionnelle. Il supervise la préparation et le suivi du chantier et peut formaliser les marchés de sous-traitance. Il suit l'avancement des travaux et estime les incidences financières liées à des évolutions du programme, aléas et imprévus. Il analyse les risques et les écarts et propose des solutions de redressement économiques à la direction du projet. Il vérifie les décomptes définitifs des entreprises et contrôle l'atteinte des objectifs techniques et économiques.

Rédiger des documents de consultation :
Il contribue à l'écriture du dossier de concepteur (DCC) et analyse les offres des candidats. Il rédige les réponses aux appels d’offres de la maîtrise d’ouvrage (Règlement de consultation, CCTP, CCAP, plans, diagnostics, etc.) et rédige les dossiers de consultation des entreprises (DCE) comprenant les CCTP et le cadre de décomposition de prix (DPGF, BPU...). Il compare, analyse et sélectionne les offres des entreprises pour le projet.



Contexte de travail

Exigences environnementales :
La performance énergétique des infrastructures devient un enjeu fort pour l'Economiste de la construction, qui doit intégrer, dans ses études financières prévisionnelles, la consommation énergétique à long terme, en vue d'une optimisation des coûts pour la gestion, l'exploitation et la maintenance des ouvrages.

Normes et règlementations :
Il intègre les normes et la règlementation dans ses études de chiffrage, qui peuvent résulter d'une optimisation financière ou au contraire des coûts supplémentaires à anticiper.

Outils logiciels et de gestion de données :
Il utilise des logiciels professionnels et doit savoir maîtriser les nouvelles technologies, pour exploiter des données transmises par d'autres acteurs. Il doit maîtriser la notion de cycle de vie des données, pour assurer l'analyse budgétaire des projets selon différentes phases.



Taille et type d'entreprise :
On retrouve l'Economiste de la construction dans des bureaux d'ingénierie ou de conseil, de toutes tailles, indépendant ou salarié.
Il est très sollicité en entreprise générale, où on le retrouve dans des unités /équipe de chiffrage tous corps d'états.


Taille et type de projet :
l'Economiste de la construction / Estimateur / Contrôleur des coûts intervient sur tous types et tailles de projets. Selon le type de missions (maîtrise d'ouvrage, maîtrise d'oeuvre ou entreprise) et l'ampleur des projets, il intervient sur tout ou partie des phases du projet (depuis la programmation, jusqu'à la destruction). Ainsi, en amont, il fait des études prévisionnelles, durant le chantier, il assure le suivi et limite les écarts budgétaires et lors de la livraison, il détermine les dépenses réelles. Il peut se spécialiser sur l'une de ces phases ou intervenir indifféremment tout au long du cycle de vie du projet.

Conditions de travail

Il varie selon les projets sur lesquels il intervient. Ses horaires de travail sont relativement stables, mais l'Economiste de la construction peut intervenir occasionnellement, en urgence sur des projets sensibles, pour lesquels une flexibilité est attendue. Comme il travaille sur des études, son temps est principalement consacré à la rédaction de documents, ainsi qu'à la rencontre avec les MOA et les autres acteurs du projet, pour définir leurs besoins et autres spécificités.
Ils sont réguliers. En effet, l'Economiste de la construction se déplace sur site, ou pour rencontrer les MOA ou la MOE directement sur site, pour échanger sur des points techniques, ou pour faire des relevés de métrés.
Relations internes
  • Chef de Projet
  • Conducteur de travaux
  • Directeur de travaux
  • BIM Manager
  • Spécialiste ingénierie et étude

Relations externes
  • Clients
  • Partenaires
  • Entreprises sous-traitantes
  • Fournisseurs
  • Equipe projet
  • Service comptable et financier

Compétences et niveaux attendus en 4 niveaux cumulés

Macro compétences
Niveaux et compétences attendues
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu
Macro compétences :
Assister la Maîtrise d’Ouvrage en cadrage projet
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 4
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Pour un projet de construction d'une section d'autoroute, l'Economiste de la construction évalue la rentabilité économique avec la collectivité et le concessionnaire
Macro compétences :
Gérer les processus comptables, sociaux et fiscaux
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 2
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Il analyse la stratégie financière d'un projet de construction d'un lotissement, en considérant tous les aspects économiques en lien avec le public hébergé
Macro compétences :
Gérer un projet
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 3
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Il étudie plusieurs projets à la fois, selon des phases ou des étapes différentes
Macro compétences :
Gérer la production de livrables
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 3
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Il optimise la production des livrables, chiffrages et analyses économiques, par l'utilisation de logiciels métiers et autres bases de données qu'il a créés lui-même
Macro compétences :
Réaliser un chiffrage et un budget
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 3
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Il réalise un chiffrage global pour la construction d'un ouvrage et assure le contrôle des coûts, à l'aide d'outils de reporting utilisés par tous les participants au projet
Macro compétences :
Communiquer efficacement
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 3
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Il présente plusieurs scénarios économiques à un industriel qui construit une nouvelle usine, afin de l'aider dans ses prises de décisions
Macro compétences :
Utiliser les outils bureautiques
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 1
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Il maîtrise l'outil tableur et utilise les supports de texte et de présentation pour communiquer avec les membres de l'équipe projet
Macro compétences :
Participer et animer un travail d'équipe
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 1
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Il échange régulièrement avec les autres corps d'état afin de préciser la consommation énergétique d'une crèche HQE à construire
Macro compétences :
Créer et maintenir une relation client favorable
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 3
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Il intègre les aléas du projet, en maîtrisant le budget global afin d'éviter les surcoûts, en communiquant régulièrement avec la MOA
Macro compétences :
Gérer les logiciels métiers
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 1
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Il utilise les logiciels professionnels de chiffrage, à partir d'une extraction des données de la maquette numérique du bâtiment transmise par l'Architecte
Macro compétences :
Négocier et gérer une relation contractuelle
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 3
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Il identifie les écarts budgétaires pour un projet de rénovation d'un musée et informe le propriétaire en proposant des solutions de chauffage moins coûteuses
Macro compétences :
Gérer une proposition commerciale
Niveaux et compétences attendues :
Niveau attendu : 3
Exemple concret d'activité pour le niveau attendu :
Dans un projet urbain, il maîtrise toutes les phases et détermine les enjeux économiques de chacune d'elles, pour tous les acteurs

Proximité(s)/évolution(s) envisageables
La proximité des métiers

Axes de mobilité professionnelle

Sens d'évolution
Sélection de secteur
Numérique
Numérique
Ingénierie
Ingénierie
Études & Conseil
Études & Conseil
Évènement
Évènement
Transverses
Transverses
Autre
Cliquer sur un secteur pour afficher uniquement les provenances et les évolutions depuis et vers ce secteur
Cliquer sur les flèches pour accéder à la comparaison des métiers.
Provenances possibles
Evolutions envisageables
Autres provenances Autres provenances
Provenances lointaines Provenances lointaines
Provenances moyennes Provenances moyennes
Proximité forte Proximité forte
Evolutions moyennes Evolutions moyennes
Evolutions lointaines Evolutions lointaines
Autres évolutions Autres évolutions
Economiste de la construction
AMO-Programmiste
Géomètre
Contract manager
Assistant de direction
Dessinateur - Projeteur
BIM Modeleur
Spécialiste ingénierie et étude
Responsable achats et approvisionnements
Risk manager
Risk manager
BIM Coordinateur
Directeur de projet
Ces mobilités sont données à titre indicatif, sans valeur d’obligation pour les entreprises et les salariés qui doivent les adapter à leur situation particulière.

Tendances nationales sur le métier

726
offres d'emploi sur un an
Données au 30/12/2021
Source : Agrégation de sites d'offres d'emploi, redressement Kyu Lab à partir des données du ministère du Travail (cf. page Méthodologie) Les recrutements faits par les entreprises de la branche pour d’autres secteurs ne sont pas pris en compte
Date de MAJ : janv-22
Mise à jour semestrielle
+33.9%
offres d'emploi sur un an
Données au 30/12/2021
Source : Agrégation de sites d'offres d'emploi, redressement Kyu Lab à partir des données du ministère du Travail (cf. page Méthodologie) Les recrutements faits par les entreprises de la branche pour d’autres secteurs ne sont pas pris en compte
Date de MAJ : janv-22
Mise à jour semestrielle

Répartition des offres d'emploi sur le dernier semestre

Données au 30/12/2021
Source : Agrégation de sites d'offres d'emploi, redressement Kyu Lab à partir des données du ministère du Travail (cf. page Méthodologie) Les recrutements faits par les entreprises de la branche pour d’autres secteurs ne sont pas pris en compte
Date de MAJ : janv-22
Mise à jour semestrielle

Expérience requise au recrutement

0 à 2 ans : 670 / 2 à 5 ans : 27 / 5 à 10 ans : 29
Données au 30/12/2021
Source : Agrégation de sites d'offres d'emploi, redressement Kyu Lab à partir des données du ministère du Travail (cf. page Méthodologie) Les recrutements faits par les entreprises de la branche pour d’autres secteurs ne sont pas pris en compte
Date de MAJ : janv-22
Mise à jour semestrielle

Niveau de formation requis au recrutement

Non renseigné : 158 / Bac : 24 / Bac+2 : 194 / Bac+3/+4 : 30 / Bac+5 : 320
Données au 30/12/2021
Source : Agrégation de sites d'offres d'emploi, redressement Kyu Lab à partir des données du ministère du Travail (cf. page Méthodologie) Les recrutements faits par les entreprises de la branche pour d’autres secteurs ne sont pas pris en compte
Date de MAJ : janv-22
Mise à jour semestrielle

Types de contrats au recrutement

Contrat à durée indéterminée (CDI) : 652 / Stage/Jeune diplômé : 27 / Contrat à durée déterminée (CDD) : 26 / Alternance : 12 / Freelance : 7 / Remplacement/Intérim : 2
Données au 30/12/2021
Source : Agrégation de sites d'offres d'emploi, redressement Kyu Lab à partir des données du ministère du Travail (cf. page Méthodologie) Les recrutements faits par les entreprises de la branche pour d’autres secteurs ne sont pas pris en compte
Date de MAJ : janv-22
Mise à jour semestrielle

Taille des entreprises qui recrutent

1-9 salariés : 154 / 10-49 salariés : 217 / 50-249 salariés : 112 / non renseigné : 15 / 250+ salariés : 207 / sans salariés : 22
Données au 30/12/2021
Source : Agrégation de sites d'offres d'emploi, redressement Kyu Lab à partir des données du ministère du Travail (cf. page Méthodologie) Les recrutements faits par les entreprises de la branche pour d’autres secteurs ne sont pas pris en compte
Date de MAJ : janv-22
Mise à jour semestrielle

Les compétences les plus demandées au recrutement

Management de projet : 418 / Etudes et conception : 305 / Etudes et conception BTP : 220 / Matériaux de construction : 186 / Commercial : 185
Données au 30/12/2021
Source : Agrégation de sites d'offres d’emploi, ministère du Travail, traitement Kyu Lab (cf. page Méthodologie)
Date de MAJ : janv-22
Mise à jour semestrielle
OPIIEC :
25 Quai Panhard et Levassor
75013 Paris
Contactez-nous