Observatoire des métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’évènement

L'intégration des facteurs organisationnels et humains dans les projets Industrie du Futur

Publié le 08 juillet 2021
Numérique
Ingénierie
Études et conseil
Le programme Industrie du Futur porté par l’Etat et les grands groupes industriels sous l'égide de l'AIliance Industrie du Futur est en phase de déploiement. Retrouvez dans cette étude comment s'intègrent les facteurs organisationnels et humains dans ces projets.

Les retours d'expérience des experts déjà engagés dans ces projets, mettent en avant l’importance des facteurs organisationnels et humains dans la réussite des projets et notamment la nécessité d’intégrer les opérateurs (compagnons, agents, …) en amont et tout au long de la démarche pour accompagner les transformations du travail et anticiper sur les nouvelles compétences requises.

Les modalités d'intégration des opérateurs dans les projets sont peu documentées. Quelle place leur donner, sous-quelle forme et à quel moment ? Quelles informations leur transmettre et quels attendus en retour ? Ils sont une ressource essentielle pour réfléchir et penser le projet :

  • En prise avec la réalité du terrain, ils sont souvent porteurs d’informations méconnues du bureau d’étude et permettront d'enrichir les « données d’entrée »,
  • Directement impactés par l’introduction des nouvelles technologies, il est important de définir avec eux les contours de leur futur périmètre d’activité et ce qui va changer dans leur travail au quotidien (nouveaux savoir-faire, nouvelles coopérations, compétences attendues …), constituant ainsi la meilleure façon de travailler la conduite du changement.

Il s’agit donc d’accompagner les TPME de l’ingénierie, du conseil et du numérique et leurs salariés à sortir d’approches par trop souvent techno-centrées pour les outiller dans la prise en compte du facteur humain et la sociologie des organisations par l’acquisition de compétences dans deux domaines :

  • La dimension conduite de projet avec les aspects systémiques et études d’impact organisationnel,
  • La dimension conduite du changement : prise en compte des attentes opérateurs, évolution des savoir-faire, des organisations et transition des compétences.

La mise en œuvre toujours croissante de solutions digitales est souvent associée à des outils logiciels et/ou solutions et processus techniques (IOT, IA, Robotique…). Les promesses attendues en termes de productivité, qualité, ne sont pas toujours au rendez-vous.

L’industrialisation et l’automatisation des processus et process se heurte souvent à l’actant Humain.

En effet toutes les parties prenantes ne sont pas systématiquement impliquées dans les nouveaux projets industriels et ce, sur plusieurs niveaux : réussite des projets, branche et macro.

Aussi, il est nécessaire de sensibiliser et accompagner les TPE/PME du conseil et de l’ingénierie dans une démarche de co-conception intégrant l’actant Humain afin d’augmenter les chances de succès lors de l’implémentation d’une démarche Industrie du futur.

OPIIEC :
25 Quai Panhard et Levassor
75013 Paris
Contactez-nous